Le renne

10 janvier 2018

En mode conduite

C'est un fait : je suis tombé très tôt dans la marmite de la vitesse. Petit, déjà, je filais comme un dingue sur mon kart dans le quartier : je pédalais à n'en plus finir pour savoir jusqu'où je pouvais aller. Et cette fièvre me poursuit aujourd'hui encore. Samedi dernier, cela m'a par exemple incité à réaliser un baptême de Formule 1 à Barcelone. Un baptême où le pilote a fait des pointes de 300 km/h sur le circuit ! Cette virée très singulière m'a poussé à faire un peu d'introspection, et à comprendre ce qui m'attirait tant dans la vitesse. Et tout bien réfléchi, ce n'est pas qu'une question de sensation. Même si c'est agréable, je crois que ce n'est pas l'élément central de cette attirance. Je crois que ce qui me fascine plus que tout, c'est cette idée que la vitesse met à notre portée un monde plus vaste. Mieux même, qu'elle contribue à le rétrécir, à le mettre à notre taille et à relier les hommes. Cette notion de vitesse est, je crois, décisive dans l'évolution des hommes. Dès lors que l'automobile s'est répandue, par exemple, elle a représenté un changement considérable dans la vie des citoyens : ils ont ainsi eu la liberté d'aller où ils voulaient, et de découvrir des lieux qui leur étaient auparavant inaccessibles (vu qu'y aller aurait tout simplement pris trop de temps). Le web apporte le même genre de révolution, même si c'est en terme de communication que de présence physique : c'est un accélérateur d'échanges, qui nous rapproche de fait les uns des autres ; mieux même, il abolit la notion même d'espace ! En un siècle à peine, les innovations ont fait que ce monde auparavant incroyablement grand est devenu modeste. Désormais, nous le regardons de la même manière que nous regarderions notre école primaire en y revenant bien des années plus tard : tout nous y semblerait soudain plus petit que dans nos souvenirs. La vitesse nous a poussé à grandir, et à voir au-delà de notre horizon. Toujours plus loin. La prochaine étape ? Mars, puis ensuite, les étoiles. C'est le chemin qui nous est destiné... En attendant de pouvoir découvrir le vide intersidéral, je vous conseille en tout cas ce baptême en F1 : c'est très surprenant, les sensations qu'on peut avoir à bord ! Je vous mets en lien le site par lequel je suis passé pour ce stage à Barcelone. ;-) Retrouvez plus de renseignements sur l'organisateur de l'activité de baptême de F1.

Posté par eriquatre à 09:31 - Permalien [#]
Tags : ,

03 janvier 2018

Ce qu'est un renne

Il y a peu, ma fille a vu un renne pour la première fois. Il était dans un enclos et semblait s'ennuyer. Ma fille l'a regardé très sérieusement pendant un long moment, puis m'a demandé pourquoi il ne s'envolait pas pour aller dans un endroit plus gai. Parce que, dans l'imaginaire de ma fille, tous les rennes sont les animaux du père Noël, et sont donc capables de voler.

Ca m'a évidemment bien fait rire, sur le moment. Mais est-on si différents de ma fille, en tant qu'adultes, finalement ? Certains américains ont réellement cru (et croient encore) qu'un type comme Donald Trump pourrait faire un "amazing president". Certains étaient (et sont encore) convaincus que le Brexit est une très bonne chose pour l'économie et la puissance du Royaume-Uni. Certains étaient (et ne sont sans doute plus) convaincus que Marine Le Pen ferait une leader efficace pour le pays. Certains rejoignent les rangs de Daech, convaincus que leur combat contribuera à remettre le monde en ordre. 

Finalement, on croit tous un peu au Père Noël. Et l'on est tous prêts à se faire embobiner par ceux qui comprennent et exploitent notre désir de croire en un ordre idéal, où tous les problèmes se régleraient simplement, par les armes, en tapant du poing sur la table, ou même en envoyant un simple tweet. Il est temps aujourd'hui de comprendre ce qu'est vraiment un renne dans la réalité. 

Posté par eriquatre à 13:23 - Permalien [#]